30/11/2008

Rampe de lancement spéciale "zeppelin à pédales"

 

 

PisteDecollageZeppelinPedales

 

Rampe de lancement spéciale
"zeppelin à pédales"

diani beach


© laurence latour

12:18 Écrit par Laurence Latour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je découvre jour après jour avec beaucoup d'intérêt et d'attention vos réflexions, interrogations, après ce magnifique voyage au Kenya.
Découvrir l'Afrique, c'est je crois (cela n'engage que moi !), se prendre en pleine figure ce qu'on voudrait qui ne soit plus, en terme de précarité, de manque d'accès aux soins, de profondes inégalités...
Mais c'est aussi prendre conscience du fabuleux réservoir de ces populations si accueillantes, de leurs capacités à rebondir et à faire "avec"... la débrouille, l'intelligence de l'être, l'adaptation à leur milieu... et tout cela dans un environnement qui en fait pâlir plus d'un de par chez nous...
Mais c'est aussi se rendre compte combien nous, occidentaux, devons être prudents dans notre manière d'aborder ces gens et de ne pas nous positionner en donneurs de leçons. Parrainer, amener à faire, c'est sans doute en cela que nous pouvons aujourd'hui nous rendre utiles. L'état d'esprit d'Eco Sys, la manière dont Mary sensibilise les populations à l'absolue nécessité de prendre soin de leur environnement animalier sont des démarches que nous devons soutenir.
Et les témoignages que vous nous apportez, Laurence et Stéphane, à travers vos regards ébahis par tant de beauté des paysages, tant de diversité de la faune et de la flore, tant de richesse humaine, sont votre manière à vous d'apporter votre pierre à cet édifice.
Et tout cela avec une telle qualité d'expression ...verbale, par vos si beaux textes et...picturales, par ces magnifiques clichés pris au détour de pistes où vous vous êtes faits balloter, la bouche grande ouverte, les yeux ébahis, le cœur emballé, une main sur l'objectif, l'autre sur votre monture... même si on sait combien Stéphane maîtrise les embarcations originales...
J

Écrit par : delphine | 30/11/2008

Les commentaires sont fermés.